«J’ai démarré mon entreprise en 2019, on vient de fêter notre première année en mars. J’ai pris la décision de me lancer principalement pour avoir une meilleure flexibilité d’horaire, mais aussi pour permettre de créer mon service personnalisé. Étant une mère de deux enfants qui travaille à temps plein, pouvoir travailler quand et où je veux est fabuleux.»

Pour célébrer toutes les femmes laissant leur marque dans le monde des affaires et pour aider a promouvoir les femmes entrepreneurs en ce temps incertain, le projet #GIRLBOSS. Nous somme fiers d’avoir eu la chance de participer à ce projet et de pouvoir partager l’histoire d’Akiri avec vous:

« J’ai démarré mon entreprise en 2019, on vient de fêter notre première année en mars. J’ai pris la décision de me lancer principalement pour avoir une meilleure flexibilité d’horaire, mais aussi pour permettre de créer mon service personnalisé. Étant une mère de deux enfants qui travaille à temps plein, pouvoir travailler quand et où je veux est fabuleux.

On accompagne les entreprises dans leur transformation numérique et dans leur sélection de logiciel. Notre force est notre analyse d’affaires, on est vraiment à l’écoute des besoins et des ressources de nos clients pour permettre à leur entreprise d’être plus performante. On vise principalement des moyennes entreprises situées dans les industries manufacturières, de distributions ou des commerces de détails.

Je ne pensais pas devenir entrepreneure, ça m’a pris du temps à m’approprier ce terme. J’ai simplement découvert que j’adorais ce que je faisais, mais que j’avais envie de changer d’environnement pour m’épanouir et me permettre de personnaliser mon approche. Je me suis définie en tant qu’entrepreneure par la suite et je me sens maintenant à ma place.

Je pense que les femmes on a un léger avantage en ce qui concerne le multitâches, ce qui est cruciale dans l’entreprenariat, c’est fou le nombre de chapeaux différents que je peux porter dans la même journée. On a aussi un autre avantage en ce qui concerne l’écoute, le contact humain et le networking, ce qui aide dans la vente. Néanmoins, on vit les mêmes défis.

En tant que femme entrepreneure en technologie, oui j’en rencontre encore aujourd’hui. Les commentaires déplacés ou la discrimination flagrante sont heureusement des cas isolés et rares. Les biais inconscients sont plus courants. Nous avons encore un bon bout de chemin à faire.

Lâcher un emploi à temps plein pour devenir entrepreneure sans avoir une deuxième revenue à la maison était un grand saut, mais j’avais ma famille et mes amis qui ont été là à chaque étape. Le début est toujours plus difficile et ils étaient toujours là pour m’encourager, me donner confiance en moi et m’aider à rester positive. Ça m’a pris 5 mois avant d’avoir mes premiers clients, à partir de ce moment c’est partie en fusée!

Le plus important est de s’habituer à l’inconnu, toujours être ouverte à apprendre de nouvelles façons de faire et ne pas avoir peur de faire une erreur. Nous, les femmes, ont est souvent programmées pour se questionner et se requestionner. Aie confiance en toi ! No regrets !»

Lien vers la publication initiale en anglais ici.